Laura Marling

Aujourd’hui, pas d’inspiration pour un billet… J’ai beau me creuser la cervelle, ça ne vient pas. J’ai pensé vous raconter une blague, mais je sens que vous peinez déjà à vous remettre de celles d’hier –Aïe, les abdos !-, j’ai pensé vous balancer un texte sorti du fond de mes tiroirs mais je crois que j’en ai perdu la clé, j’ai pensé vous raconter ma vie, mais il n’y a pas grand chose de passionnant à vrai dire –sauf que Ptit Loulou dort huit heures par nuit et que moi, je rentre dans mes jeans-… Du coup, j’ai traîné un peu sur Youtube et sur Deezer, histoire de voir ce que je trouvais à me mettre sous la dent. J’ai appris que l’affiche du dernier opus de Saez était censurée dans le métro, que la SNCF chie dans la colle et qu’il y a trois ou quatre films que j’irais bien voir, et que je louperais très certainement…

Mais ce qui me remonte le moral, c’est cette découverte toute douce. Laura Marling et son second et nouvel album “I speack because I can” Elle a 20 ans, elle est anglaise, elle écrit et compose ses propres chansons, elle n’a malheureusement pas de date de concert prévue en France mais sait s’entourer –par exemple, Tom Fiddle de Noah and the Whale qui lui a fait tous ses arrangements– Ça sonne bien, c’est tranquille, doux et chaud. Une jolie voix, une belle instru, un ensemble à mon avis très réussi bien que court : seulement dix chansons sur l’album… Perso, ça me rappelle un peu l’univers de Moriarty. Et j’aime beaucoup :)

  

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s