P*le Empl*i : épisode n° 153bis. Tadam !

Pour ceux et celles qui débarquent, et il sont nombreux –‘Tain, mes stats explosent !!-, je vous refais un mini topo des épisodes précédents…

Jim –moi– n’a pas de formation à proprement parler. Enfin, si. En arts du spectacle. En théâtre, quoi. Mais au vu de certains employeurs, ça le fait pas –On m’a refusé un poste de scan à cause de ça…-. Donc, on va dire que je n’ai pas de formation. Ça sera plus simple. Par contre, j’ai fait un petit bout de chemin dans le monde du travail. Caisse, standard, accueil, plonge, service, garde d’enfants, paysanne –Oui, j’ai travaillé dans les champs-,… Dernièrement, j’ai bossé en tant que vendeuse dans une chocolaterie. J’ai enchainé les CDD pendant un an et demi, période pendant laquelle je suis tombée enceinte –Et je n’ai même pas mangé plus de chocolats que d’habitude ! En même temps, c’était Noël, j’avais pas franchement le temps de bouloter…– et en Février dernier, j’ai accouché d’un merveilleux petit garçon, dénommé le Rasti-Foin. Bref !

1er épisode : l’inscription

Le 17 Mai dernier, mon congé maternité prenant fin, je me suis inscrite à Pôle Emploi. Pardon, j’ai coutume de ne pas publier le nom de cette grande administration chargée de nous aider à trouver un emploi. Nous dirons donc P*le Empl*i. J’ai donc appelé le 3*49, suis tombée sur une charmante dame qui m’a inscrite en tant que demandeur d’emploi et m’a précisé que je recevrai une convocation à un rendez-vous avec un conseiller dans les jours suivants. “Merci madame, bonne journée.”

2ème épisode : la reconnaissance TH

Convocation reçue ! J’ai rendez-vous pour une réunion d’information –Ah tiens, les termes employés ne sont pas les mêmes…– quinze jours plus tard, pas loin de chez moi. On me demande de me munir de ma reconnaissance TH. Gneu ?? Quoi que c’est ? Ni une ni deux, j’attrape mon téléphone et appelle le numéro noté sur ladite convoc’. La dame très charmante me répond “Bah, votre attestation TH, c’est votre papier comme quoi vous êtes bien Travailleur Handicapé !” En effet, ça coule de source ! “J’suis pas handicapée, madame…” “Ah ? Bah on a un problème alors…”

3ème épisode : de la difficulté à parler à quelqu’un de compétent dans cette putain de boîte !

Je rappelle le 3*49, me trimballe entre les différents services, obtient enfin quelqu’un au bout du fil. Qui ne comprend rien et me passe son supérieur. En gros, il aura fallu que je parle à 6 personnes différentes –et un “Ah bon ? Vous êtes sûre de ne pas être handicapée ?!”– pour obtenir un vrai rendez-vous le 21 Juin. Soit trois jours avant la reprise de mon boulot dans ma chocolaterie –énième et dernier CDD-.

4ème épisode : le rendez-vous tant attendu

Depuis la fin de mon congé mat’, je ne touche aucune indemnités. Pas grave, j’ai des sous de côté. Pour passer mon permis. Mon permis attendra encore un peu –Non, j’ai pas le permis, tu veux t’battre ??-. J’arrive avec tous les papiers que l’ont m’a demandé d’apporter avec ma convocation et là, on me demande d’en rapporter d’autres. Ainsi que ma carte d’identité qui –La honte !– n’est plus valide depuis un an –Il y a des agences où ça passe. Pas ici.-. Le conseiller a l’audace de me dire que, peut-être, mes indemnités ne seront calculées que depuis aujourd’hui, parce que, “vous comprenez, y’a eu une erreur et je ne sais pas comment la traiter.” Une fois ses genoux menacés d’être pétés à coups de batte de baseball si il ne trouve pas une solution dans la minute, ledit conseiller revient tout sourire me dire que “tout est arrangé”.

5ème épisode : menacée de radiation (1) –oui, il y aura une deuxième fois, ça serait trop simple !

Une bonne semaine plus tard, tout allait bien au pays des Bisounours. Je bossais tranquilou dans mon petit centre commercial, le Rasti-Foin était gardé par Robertine –Une étudiante charmante-, mes allocs devaient m’être versées dans la semaine selon les dires du conseillers aux genoux sauvés in extremis. Sauf que ! Une lettre m’est parvenue : “Oui, alors c’est pas bien, vous ne nous avez pas filé toutes les pièces demandées, si dans quinze jours à compter de l’envoi de cette lettre on n’a rien reçu, ben vous l’aurez dans l’c** ! Na !”, datée du 22 Juin… Apparemment, selon plusieurs témoignages, c’est la procédure officieuse et classique. Selon d’autres témoignages, le conseiller en poste le 21 aurait mystérieusement perdu ses rotules…

6ème épisode : là où tout s’arrange

J’ai bouffé une cartouche d’encre complète à faire les photocopies de touuuuuuus mes bulletins de salaire depuis trois ans, touuuutes mes attestations Assédic, touuuuuuuus les documents concernant de près ou de loin mon congé mat’, etc… J’ai pris mes petites jambes et suis allée déposer tout ça à l’agence. La dame, très gentille celle-là –elle était nouvelle et je ne l’ai jamais revue– a bien vérifié mon dossier et c’était touuuuuut nickel. Ne reste que ma carte d’identité à rapporter. Chose que je fais un peu plus tard, dès réception à la mairie. De retour à l’agence, une dame de l’accueil me dit que pour toucher le moindre centimes, il va falloir patienter quinze jours.

7ème épisode : menacée de radiation (2) –je vous avais prévenus !

Je reçois une lettre, comme quoi je n’ai pas fait mon actualisation ni sur le net, ni par téléphone. Ça, le conseiller mystérieusement disparu, m’avait bien dit que je n’avais pas besoin de le faire ce mois-ci, puisque je démarrais juste un boulot et qu’il le faisait donc à ma place. Merci, monsieur ! Au téléphone, la connasse jeune fille sur qui je tombe me dit que “bah nan, là c’est trop tard, j’vous passe quelqu’un. Biiip.” Merci madame ! Heureusement, de temps en temps, on tombe sur des gens bien qui gèrent le dossier comme ils aimeraient qu’on s’occupe de leurs affaires : de façon correcte, propre et sympathique. Merci mademoiselle !!

8ème épisode : l’attente

Mon compte en banque fait la tronche, ma banquière fait la tronche, bref, c’est la galère… J’attends…

9ème épisode : je m’agace

Nous sommes début Septembre. J’ai décidé d’appeler tous les jours le 3*49, pour leur mettre la press’ et tenter d’obtenir des infos sur le pourquoi du comment mais j’suis pas encore payée depuis quatre mois ??? Personne ne peut me répondre directement. Tous envoient un message à l’agence qui me gère pour leur demander de faire vite.

Épisode n°153bis –Oui, ok, j’ai sauté quelques épisodes… Vous suivez quand même, ça va ?– : l’explication du problème –j’avais écrit “la résolution”, mais comme je ne suis pas encore tout à fait sûre…-

En ce début d’après-midi pluvieux, j’ai composé le 3*49, tapé *, composé le numéro de mon département, confirmé en appuyant sur 1, prononcé le mot “infos”, composé mon numéro d’identifiant, patienté, encore patienté, re-patienté… Une jeune femme a décroché ! Youpi ! Avant de balancer mon problème, je lui annonce que je sais ce qu’elle va faire, c’est-à-dire envoyer un message à mon agence pour qu’ils me payent d’urgence, oui, madame, je sais ça parce que ça fait une semaine que c’est ce qu’on me dit tous les jours. Je l’entend sourire, elle me laisse raconter mon histoire et décide de m’aider…

En fait, mon dossier a servi de tutorat. C’est-à-dire qu’une bande de cons débutants a traité l’affaire depuis le début, sans vraiment savoir ce qu’ils faisaient et visiblement pas franchement encadrés par un gars-qui-sait-tout. Du coup, mon dossier était bloqué. Jeune-demoiselle-fort-aimable a apparemment tout débloqué et le versement se fera le 10 du mois, soit vendredi ! Youpi ! Petit détail, comme personne n’a traité mes bulletins de salaire, je ne vais toucher pour l’instant que mes indemnités pour les périodes non travaillées. Donc, un petit complément sera à prévoir au mois d’Octobre.

Pour l’instant, je suis soulagée. Mais j’attends samedi matin, pour voir si mon compte bancaire à bien été crédité… Dans le cas contraire, y’a des genoux qui vont sauter !

Photo : Laura Vancane sur Deviantart 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s