Miaou !

Qu’est-ce qui fait une blogueuse ? Je veux dire, qu’est-ce qu’on a toute en commun ? –ou presque, mais ne commencez pas à chipoter– Je vous écoute !

– des trucs à raconter ! –Hmmm… Oui, il vaut mieux, en effet. Quoique ?

– un goût prononcé pour l’écriture –c’est pas faux, surtout quand on voit que 95% des blogueuses ont déjà écrit ou commencé à écrire un ou plusieurs romans. Et il y en a honnêtement qui mériteraient d’être publiées.

– un ordinateur –et ça se croit drôle…

Bon, je ne vous fait pas poireauter plus longtemps et je vous l’annonce tout de go, une blogueuse qui se respecte a un chat. Oui madame. Il y a même des blogueuses extraordinaires qui en ont deux ! Oui monsieur ! Et quand en plus l’un est noir et l’autre blanc, ladite blogueuse atteint des sommets incroyables ! –Quoiii ??

Tout ça pour vous dire –attention transition– que j’ai terminé de lire le livre d’Annie Duperey, Les Chats de Hasard. Ben j’ai pleuré. Mais j’étais fatiguée aussi !! Allez hop ! La quatrième de couv’ :

Il m’est venu l’envie d’écrire un livre doux. Pas vraiment sur les bêtes mais plutôt autour, à propos des rapports que nous avons avec certaines d’entre elles. Pourquoi avons-nous une telle faim de leur tendresse, de leurs qualités particulières ?

Envie de rendre hommage, aussi, à ces personnes aimables rares qui accompagnent parfois un temps de notre existence et y apporte paix et simplicité.

Paix et simplicité. C’est exactement ça. Annie Duperey a passé les premières années de sa vie dans une grande maison, entourée de 13 chats. Et puis, il a fallu déménager, et suite à un drame familial, ce passé a été mis sous scellé, oublié. À 27 ans, elle part s’isoler à la campagne pour écrire un premier livre. C’est là qu’elle rencontre son premier chat de hasard, Titi. De hasard, car elle n’a fait aucune démarche pour l’adopter ou l’acheter, c’est lui qui l’a choisie. Tout est expliqué dans le bouquin. Ce n’est pas un roman, pas un documentaire, pas une biographie… Il n’y a pas vraiment d’histoire, si ce n’est une grande histoire d’amour. De très jolis passages, des moments de douceur, de rire, beaucoup d’émotion.

On plonge dans le passé de la comédienne sans voyeurisme aucun, sans apitoiement non plus, puisque ce n’est pas le but recherché. On redécouvre –ou on découvre peut-être pour certains– la relation particulière qui peut unir un animal et un humain, l’amitié, l’abandon de soi. Et non, je n’arrive pas à me dire “ce n’est qu’un animal”. Je crois que ce livre, bien que porté sur les chats uniquement, transcrit parfaitement les sentiments que l’on peut avoir envers tout animal dit “domestique”. Personnellement, j’ai beaucoup pensé à mon chien pendant ma lecture. À mes chats aussi bien sûr, puisque l’un était roulé en boule sur mes genoux et l’autre étalé de tout son long sur le canapé où moi-même j’étais vautrée. Mais certains passages lui on été réservés à ce chien qu’on aura aimé jusqu’au bout.

Que dire de plus, à part que je le conseille à tous ceux qui ont un animal chez eux. Et aux autres aussi… Peut-être pour leur donner envie de vivre cette expérience incroyable et apaisante ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s