Quand un boulet bricole (3)

Je ne bosse pas / plus. Du coup, j’en profite.

Dans ma cuisine, il y a une porte qui donne dans un cellier –la chance, je sais-. Sauf que ce cellier, il est super mal isolé et me donne plein de courants d’air. Et pour cause ! Il y a une grosse ouverture dans le mur en béton, ouverture qui devrait être fermée par une fenêtre ou un truc qui y ressemble. Que nenni mes amis ! Il y a une sorte de grosse plaque de plexi posée n’importe comment et anciennement des bouts de carton à moitié pourris pour colmater les espaces vides d’en moyenne 5 à 6 centimètres de large sur… Ben toute la longueur de l’ouverture, soit un mètre environ. Bref, vous pouvez lire mon bonheur sur mon visage, là.

J’ai donc décidé aujourd’hui d’arranger ça. Toute seule. Oui. Parce que les employés de mon agence sont des quiches qui s’en foutent et que mon propriétaire est pire bricoleur que moi couturière. –et c’est peu dire…

  1. J’ai vidé le bordel accumulé dans mon cellier –j’en ai même profité pour faire un tri non négligeable au passage
  2. J’ai viré à grand renfort de “AAAAAAAAHHHH PUT*** !!” et autres “Bord**, quel est le c** qui a bloqué c’truc naze, là ?! Fait ch*** ” une big planche de contreplaqué taillé un poil trop grand mais quand même encastré entre les parois de mon cellier, histoire de caché la misère. J’ai mis une demie heure rien que pour ça. Au bout de dix minutes, j’étais bonne pour la douche. Une horreur, ce truc…
  3. J’ai déplacé ma machine à laver, installé de façon un peu bancale je l’avoue une chaise pas très stable à la base pour monter sur ma machine à laver et ainsi être à la bonne hauteur.
  4. Être à la bonne hauteur pour démonter le panneau de plexi coincé entre le béton et une grosse barre en fer à moitié rouillée mais sacrément lourde. Là encore, presque une demie heure et trois litres de flotte perdus…

Pour l’instant, je me suis arrêtée là. Parce que ce que j’ai l’intention de faire, c’est ça…

  1. Aller chercher une scie à bois.
  2. Scier la planche de contreplaqué à la bonne dimension pour pouvoir la fixer au mur sous la big ouverture.
  3. Positionner proprement et dans le bon sens –quand je vous dis que mon proprio est une quiche en bricolage…– la plaque de plexi sur l’ouverture en me servant du contreplaqué comme d’un appui. –ben oui… J’ai rien pour faire des trous dans le béton et y fixer directement ma plaque de plexi
  4. Finir de fixer tout ça au gros scotch ultra costaud que j’ai acheté l’autre jour et qui résiste à plein de choses.

Conclusion : La suite dès que tout ça est fait. Croisez les doigts pour que ça tienne. Merci.

Photo : Pebekanao sur Deviantart.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s