Vian vs Malzieu

 

 

J’ai –enfin !– lu L’Écume des Jours de Boris Vian !

Et j’ai –aussi !– lu Métamorphose en Bord de Ciel de Mathias Malzieu !

Fight !

L’histoire :

  • Vian : Le scénario mêle amour, amitié, jalousie, maladie, mort. Un classique, dirons-nous ! Bon. La presque fin est absolument splendide. Le pétage de plombs de Alisse est un moment magnifique –LE sursaut féminin du livre– et la scène de l’enterrement est atroce et prend au tripes.
  • Malzieu : Le scénario mêle amour, maladie, mort, enfance. Un classique, dirons-nous ! Bon. L’histoire, bien que féerique, reste très terre-à-terre –quel jeu de mot– et peut toucher n’importe qui. En tout cas, moi, elle m’a touchée très profondément. La scène finale prend au tripe. La fin du premier chapitre aussi en fait, quand j’y repense. Et plein d’autres mini-passages dans le livre. Malzieu remporte le point.

Les personnages :

  • Vian : Les personnages sont attachants, même si parfois je n’ai pas bien compris leur but… Les hommes ont un caractère bien établi, mais du côté des femmes en revanche, c’est un peu gnian-gnian. Je m’explique : c’est tout doux, tout sucré, tout soumis. Il y a bien quelques sursauts –oh, pas beaucoup, mais quand même– au court de l’histoire, mais dans l’ensemble, les nénettes sont assez plan-plan. Et puis, qu’est-ce qu’elle vient se mettre à poil devant l’autre, elle ?? Sans aller plus loin, sans expliquer son geste ? Non, là, vraiment, je n’ai pas suivi.
  • Malzieu : Les personnages sont comme vous et moi : malades ou amoureux, un peu farfelus, tristes ou ronchons. L’homme est aussi un enfant, l’enfant a grandi trop vite, la femme est mystérieuse, les figurants font peur / rire / pleurer. Malzieu remporte aussi le point.

L’ambiance :

  • Vian : Je me suis plongée directement dans ce mélange de réel et de grand n’importe quoi. De rêves, de mots inventés, de rappels à la vraie vie. J’ai trouvé excellent beaucoup d’expressions, je me suis demandée à quoi ressemblerait un pianocktail en vrai et si ça marcherait si bien que dans le roman… Et puis, je me suis un peu lassée. C’est devenu lourd et parfois même un peu maladroit. Comme si il fallait en faire toujours plus à chaque avancée dans l’histoire.
  • Malzieu : Toujours cet univers enfantin. Ce retour aux amis imaginaires, aux rêves éveillés ; cette frontière si mince et floue entre le monde réel et la folie. À se demander si les personnages ne sont pas atteints d’une douce folie collective qui les aideraient à (sur)vivre. J’ai besoin de cette idée que ma vie et mes rêves se mélangent… Malzieu a maintenant 3 points d’avance.

La maladie :

  • Vian : Ici, nous avons un nénuphar. On ne sait pas d’où il vient ni comment le combattre. C’est carrément effrayant. On ne sait pas si il va partir, revenir, s’effacer, oublier la malade et mourir avant elle. C’est super. Mais ça m’angoisse. J’aime savoir contre quoi se bat le personnage. Et comme pour l’ambiance générale et l’écriture révolutionnaire de monsieur Vian, je me suis lassée et le nénuphar ne m’a pas plus émue que ça finalement…
  • Malzieu : Et là, c’est une betterave. Une betterave qu’on oublie mais qui se rappelle systématiquement à notre “bon” souvenir. Une sale bête qui affiche sa méchanceté et sa fourberie, un légume à éradiquer mais qui s’accroche. La douleur est vécue par le lecteur –par moi en tout cas– et l’ensemble, bien qu’hallucination, reste bel et bien concret. Je préfère là encore Malzieu.

Le score est à présent de quatre à zéro, en faveur de Métamorphose en Bord de Ciel. Je n’y peux rien, je suis fan de Mathias Malzieu. Son roman La Mécanique Du Coeur, va être adaptée au cinéma apparemment. Un film d’animation où Olivia Ruiz interprétera Miss Acacia. J’aimerais tant que monsieur Malzieu nous fasse l’honneur de sa voix…

NB : Aux inconditionnels de Vian : j’ai beaucoup aimé L’Écume des Jours !! Et je recommande sa lecture, même si je ne l’ai pas préféré cette fois… ;o)

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s