Des cadeaux des cadeaux des cadeaux !

Je suis allée à la boulangerie ce midi. J’ai acheté un mi-pain/mi-baguette et deux petites pâtisseries pour manger avec Dex ce midi. Mais là n’est pas l’important. En rentrant, j’ai vu par la fente de ma boîte aux lettres que le facteur était passé. Et il y avait un gros truc dedans ! –pas dans le facteur, dans la boîte !– J’ai donc ouvert fébrilement, et là, ce n’était pas un gros truc, mais DEUX gros trucs !! J’entasse tout ça par-dessus mon mi-pain/mi-baguettes et mes deux pâtisseries, et je m’engouffre dans l’ascenseur.

C’est dingue ce que cet appareil peut être lent à monter cinq malheureux étages ! Je n’avais qu’à prendre les escaliers, me direz-vous, et vous auriez eu parfaitement raison si je n’avais pas été chargée comme une bourrique. Bref, je m’égare.

Je rentre chez moi, pose mon mi-pain/mi-baguette et mes deux pâtisseries dans la cuisine et mes deux gros trucs sur la table du salon…

J’ouvre le premier… Qui vient tout droit de chez Nakin’… Hiiiiiiiiiii ! Des Kinder Countryyyy ! –et joliment présentés en plus !– Et puis des stylos et une jolie carte avec un gentil mot dedans ! Et puis et puis, hiiiiiiiiiiii ! Un carnet trop chouette dans des tons floraux, mauves, blancs, trop classes ! La carte disait qu’il fallait que j’ouvre ledit carnet… J’ouvre donc… Deux places de ciné. J’a-do-re ! Je suis comme une gamine dans mon salon, je retourne tout ça, je les regarde sous toutes les coutures, le cahier est à spirales, il y a un stylo à encre noire, l’autre est à encre bleue,… Le bonheur à l’état pur !

Je m’attaque au deuxième paquet, très prometteur également puisqu’il vient de chez Patricia. J’ai découvert deux boîtes fait main “avec amour” et une carte avec un chouette mot dedans aussi. J’ai ouvert la première boîte… Miam… De petits palets à manger avec mon thé ! Dis Patricia, c’est toi qui les a fait ? ;o) Et puis, cette autre boîte, une “boîte à cartes” qui avait l’air remplie. Je me suis dit un truc du style :

“Oh, chouette, des petites cartes postales, ou bien des cartes vierges blanches ou de couleur, avec un petit tampon sympa dans un coin…”

Et bien non. J’ai été sur le cul. Grave. Dix cartes différentes réalisées à la main !! J’ai halluciné.

Patricia, Nakin’, merci. Vraiment, un super gros merci. J’étais comme une enfant de quatre ans qui découvre ses cadeaux au pied du sapin le matin de Noël. J’étais super émue aussi. –oui, moi. Rhhooo, ça va hein !– Vous êtes des personnes formidables, et j’espère pouvoir vous rencontrer très bientôt et vous faire des bisous en vrai, pas que sur des cartes ou dans des mails. Ça fait du bien de sentir qu’il y a des gens comme vous dans ma vie. J’vous kiffe, vous déchirez grave du slip kangourou de mon vieux voisin qui veut toujours me piquer les trucs à manger que je trimbale dans l’ascenseur. Oui, parce que j’ai un voisin vous voyez,… Non, je vous raconterai ça une prochaine fois. Merci à vous, c’est la seule chose importante aujourd’hui !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s