Pan ! Pan !

Ah ah ah !! Quelle blague !! –mais si, vous allez voir, c’est drôle.

Vendredi a été une chouette journée : le matin, j’ai fait des photos d’identité pas trop moches pour mon inscription en auto-école. –Oui, je sais, je ne les fais que maintenant. On aurait pu croire que je me serais jetée tête en avant dans la première auto-école venue, mais non… J’ai pris mon temps. Mais c’est promis ! Je serais assidue aux cours de code et de conduite !!– Sans dèc’, je suis presque bonasse là-dessus ! –Mon jumeau vient de prendre un an (joyeux anniv’ mec !), du coup je me sens vieille. Alors j’essaie de parler comme une jeunz pour compenser. Ça marche ?

Ensuite, on a passé l’après-midi à glandouiller avec Dex qui ne bosse pas le vendredi après-midi. Sauf quand il  est en déplacement, auquel cas il travaille même le samedi, voire le dimanche. Mais comme de toute façon, ça fait bien un mois et demi qu’on n’a pas passé un seul vendredi après-midi ensemble, qu’est-ce que ça fait du bien !!

Et puis, je me suis débarrassée de mon fils. Mes parents sont venus le chercher avec moi chez la nounou pour l’emmener passer la nuit chez eux. Parce que moi, vendredi soir, je suis sortie ! Avec une potesse ! À Blois ! Voir un concert ! Du groupe Revolver ! –Ça y est ? Vous comprenez la blague ? Elle est sacrément drôle, hein ?? =D– J’ai imprimé un joli plan pour aller jusqu’à Blois puis jusqu’à la salle. J’ai missionné Dex pour qu’il nous achète des cookies, des M&M’s et des bananes et hop ! J’ai décollé jusqu’au point de rendez-vous où la miss est gentiment passé me chercher ! Nous étions même ultra synchro !!

Aux alentours de Blois, je ne sais pas trop pourquoi, j’ai dit à ma potesse de prendre une route à droite. Une inspiration du moment sans doute. Impossible de m’y retrouver sur mon super plan ! Qu’à cela ne tienne, nous avons pris direction Vendôme, et puis comme on ne le sentait plus, on a pris la direction opposée. Par acquis de conscience –et surtout parce qu’on avait un peu peur de ne pas arriver à l’heure, il faut bien le dire !-, on s’est arrêtées au niveau d’un passant, un gentil monsieur à l’air tout à fait rigolo et sympathique, et on lui a demandé où était la salle. Prochain carrefour !! Comment on est trop fortes !!

On a pu se garer juste devant, sur le trottoir à l’arrache. Il y avait déjà un peu de monde et aussi du vent. Les portes se sont enfin ouvertes et nous avons pu récupérer nos invitations. Ah oui, parce qu’en fait, nous avions deux invitations ! Si ça c’est pas la classe…

La salle est chouette, ce n’était pas la première fois que j’y allais… Mademoiselle K et Queen Adreena il y a quelques années de ça. Super concert ! Bref, la salle se remplit petit à petit, les techniciens s’activent et s’installent, le noir se fait bientôt.

Neeskens fait son entrée. Seul en scène avec sa guitare, il pose quelques notes et lance sa voix. Je suis littéralement sur le cul. L’ensemble est juste magnifique, on se croirait dans un rêve, sur un nuage, auprès du feu sous une grosse couverture, la tête dans les étoiles. Neeskens envoie grave. Dès les premiers mots je suis charmée : il grimpe dans les aigus avec une facilité déconcertante, il a un brin de voix légèrement éraillé par moment, il est posé, calme, présent. À lui seul, il envahit l’espace et nous emmène dans son univers. Un silence religieux se fait dans la salle, je crois que l’émotion était bel et bien là. Mention spéciale pour Lucy et une chanson qui parlait du Docteur Jeckill et Mister Hyde je crois, mais que je n’arrive à retrouver nulle part… Pour découvrir cet artiste, cliquez donc –> ici <– et au passage, votez pour lui pour le concours InrocksLab en cliquant sur le petit bouton “j’aime” sous sa jolie frimousse. –Oui, parce qu’en plus d’envoûter les gens avec ses chansons, il n’est pas désagréable à regarder !

Passons à la suite du concert : Revolver ! Les trois loulous entrent en scène et se placent autour d’un même micro pour nous interpréter quelques chansons à trois voix, à l’aide de leurs guitare et d’un violoncelle. Ambiance intimiste, là encore mon esprit vagabonde, cette fois pas dans les étoiles, mais dans les grandes plaines sauvages américaines. Des accents country mâtinés de pop anglaise, a-do-ra-ble ! Et puis, les rejoignent un batteur et un bassiste pour des morceaux plus énervés, plus cadencés, qui donnent envie de bouger et de taper des mains. L’ambiance a du mal à décoller, les gens sont un peu mous dans la salle mais le spectacle sur scène est génialissime. Les morceaux s’accélèrent et la température monte jusqu’à un “Get around town” divinement rock’n roll –ou rock’n rollement divin, allez savoir…-. C’est l’heure du rappel… Le public ne supplie pas ses artistes bien longtemps ! Matmatah faisait s’asseoir les gens à même le sol dans un Zénith plein à craquer, le temps d’une “Dernière journée en mer“, Placebo tente la valse, Revolver ordonne un slow. Un slow parfait avec des “ouuuuuuuuuh” dans tous les sens, une instru so romantic… On se serait cru dans un remake de La Boom et c’était bon ! Tout le monde quitte la scène mais le public reprend le dernier air entonné. Les trois loustics reviennent et demandent à couper le son. Guitare acoustique, trois voix a capella… Là encore, ça envoie. Nous sommes scotchés. Les lumières se rallument dans la salle et des étoiles plein les yeux, nous regagnons la voiture avec pour seule déception le manque de temps pour aller saluer les artistes qui attendent à la sortie.

Une heure de route plus tard, de retour à la maison, je suis allée me coucher, de la musique plein la tête et un joli sourire aux lèvres…

NEESKENS « WHERE BRIDGES END » | LIVE FROM LA SONG FACTORY™ from La Song Factory™ on Vimeo.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s