Comment se déconnecter de la réalité le temps de quelques jours…

Sur un coup de tête, nous sommes partis sur la côte Atlantique Dex et moi. Et nous avons bien fait !!

Dimanche, nous  avons roulé sous un soleil de plomb, vitres ouvertes,  GPS réglé pour passer par toutes les petites routes communales du trajet –en vrai, c’est juste qu’un GPS, c’est bien pourri quand la dernière mise à jour date de 1998…-. Un arrêt à quelques kilomètres du lieu d’arrivée pour nous sustenter dans un fast-food gras et bien américain. –Ce fut le début de la fin pour mes petits intestins fragiles…– Nous nous sommes finalement plantés de camping. Heureusement, nous n’avions pas réservé, mais quand même. Nous sommes des boulets, le GPS de Dex est naze et je ne sais pas lire une carte. Voilà, c’est dit.

Nous nous sommes installés tranquilou, montage de tente dans la bonne humeur, l’emplacement choisi était on ne peut plus calme, les voisins charmants, avec d’un côté des enfants très très bien élevés qu’on n’a pas entendu du séjour, et de l’autre côté des hollandais très polis qui chantaient « Bonjour, chers voisins ! » tous les matins. Après repérage des sanitaires, installation complète et enfilage de nos maillots de bain, nous nous sommes dirigés vers la plage, à une demie-heure de marche de là. Comme c’était la fin d’après-midi, nous avons croisé beaucoup de monde en sens inverse sur le chemin, et la plage était plutôt calme quand nous y sommes arrivés. L’eau était un peu froide par contre et nous avons préféré faire les crêpes sur le sable. Dex s’est endormi. Je l’ai titillé pour le réveiller. Je suis une chieuse =D

Pour notre premier soir, nous sommes allés mangé dans un petit restaurant super sympa, une cuisine délicieuse et pas chère, les vagues venant lécher la terrasse sur laquelle nous étions installés. Le coucher de soleil fut juste magnifique. Ensuite, balade en amoureux sur la Corniche. Nous avons joué les aventuriers sur un ponton de béton qui s’avançait loin dans la mer. Il y avait plein d’algues dessus, mais ça valait vraiment le coup. Une vue magnifique !!

De retour au camping, nous nous sommes rendus compte que c’était grave la fête là-dedans : musique à fond, ados déchaînés, le sommeil ne fut pourtant pas très dur à trouver… L’air marin nous a juste assommés…!

Lundi, après une grasse matinée royale, nous sommes allés faire nos courses au marché du coin. Au menu : melon Charentais, pâtes au saumon, et nectarines en dessert. Un vrai délice. Et puis nous sommes repartis nous balader en bord de mer. Cette fois, nous avons investi une petite crique très tranquille, où nous nous sommes baignés en compagnie de petits et gros cailloux dans le fond et d’algues à la surface. Mais qu’est-ce que c’était bon ! Et calme !! Ensuite, nous avons repris notre programme Grosses Crêpes sur le sable et nous avons regardé la marée monter doucement. Quand nos orteils ont été menacés par les vagues, nous sommes remontés par le petit escalier un peu casse-margoulette puisque recouvert d’une fine couche de sable un peu traître. C’est pourtant sans encombre que nous sommes retournés à la voiture puis au camping.

Mardi matin, retour au marché et achat d’un poulet rôti pour le midi ! Et d’une paire de basket en toile pour l’après-midi… Parce que rendez-vous était pris à 15h30, mes amis ! Pour prendre une heure de cours de catamaran ! Dex en avait déjà fait –option nautisme au lycée, c’est plutôt cool je trouve…– mais ce fut mon baptême. Les premières minutes furent un peu dures –mais qu’est-ce que je suis sexy en combi !– –désolée, j’ai pas de photos, malheureusement, mon appareil n’est pas étanche…-, j’étais à la barre et à la grande voile. Coordonner les deux, j’ai trouvé ça un poil compliqué. On a rapidement changé de poste avec Dex, et j’ai pris le foc –la petite voile devant, pour les ignares comme moi-, ça a été beaucoup mieux, j’ai commencé à vraiment m’amuser, on a prit pas mal de vitesse, c’était super chouette. Dex s’est éclaté lui aussi ! Moi qui avait peur qu’il s’ennuie avec une débutante ! Il a fait un « désalage », c’est-à-dire qu’il a fait se renverser le catamaran –chose qui peut arriver quand on vire de bord par grand vent– pour ensuite le remettre à flots. Comme je suis un peu une flipette des fois, je suis montée dans le Zodiaque avec la monitrice et je l’ai regardé faire tout seul, c’était très drôle, on aurait dit un grand gamin, il était hilare ! La séance s’est terminée dans la bonne humeur, et nous sommes allés ranger nos combinaisons et nos gilets, heureux comme tout !

La soirée s’est terminée après un plongeon dans la piscine du camping et une bonne douche, dans le même restaurant que le premier soir. Nous avons tenté d’aller ailleurs, mais tout était rempli de touristes –les cons ! Quelle idée !-, et totalement dénué de charme. En même temps, vu le petit Café de la Mer dans lequel nous avions mangé, la barre était haute ! Coquilles saint-Jacques poêlées, crêpe Belle-Hélène… Miam…

Enfin, mercredi, nous avons plié bagage… La tente s’est presque rangée toute seule, les duvets n’ont pas rechigné à se plier, tout est rentré dans le coffre comme une belle partie de Tetris. Et le GPS fut branché… Un trajet qui aurait dû prendre 4h37 minutes selon Google Maps a duré en fait environ six heures… Vivement le permis !!

Conclusion : Je ne sais plus quel jour nous sommes, ni quelle heure il est. J’ai pris des couleurs –rien de transcendant, hein, mais vu ma peau, c’est impressionnant quand même !!-, mais pas de coups de soleil. Je rêve d’un appareil photo digne de ce nom, et j’ai envie de remonter sur un catamaran. J’ai passé trois superbes journées, et j’ai envie de repartir dès que possible. Avec Petit Potam cette fois !

Publicités

10 réflexions sur “Comment se déconnecter de la réalité le temps de quelques jours…

  1. Mmmm ! <3 Génial, ça fait rêver !!!
    C'est quoi cette tente qui s'est incrustée à côté de ta magnifique personne sur la première photo ?! J'te jure, y a plus de respect….

    • Moui, j’aurais aimé que ça dure plus longtemps. J’imagine que tu n’as pas quitté Paris ? Voire que tu n’as pas quitté le boulot ? :S

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s